Vous êtes ici

Etude bocage Val de Loire

 

 

En vingt ans (1960-1980), l’Institut national de la Forêt (IFN) a constaté une baisse de 44.5% de la surface occupée par les haies.

L’arasement des haies a provoqué plusieurs conséquences : irrégularité du régime des cours d’eau, modification du microclimat, gels plus fréquents, érosion des sols, inondations, diminution du nombre d’espèces inféodées aux haies, destruction des réseaux de « communication » (effet corridor des haies) nécessaires au brassage des populations animales, …

Aujourd’hui les bocages sont de plus en plus perçus comme des enjeux de développement durable où se pose le problème de la conciliation entre économie, écologie et patrimoine.

 Sur le site Natura 2000 Vallée de la Loire, le bocage fait partie du patrimoine naturel et culturel local.

C’est dans le cadre de sauvegarde du bocage qu’a été réalisée une étude sur le Bocage du Val de Loire afin d’analyser son état de conservation et de proposer des actions pour le préserver voire le restaurer. Le but est de concilier les intérêts écologiques et économiques pour que l'entretien du bocage ne constitue pas un handicap pour les exploitants (coût matériel, temps investi,…).

 

 

 

Les objectifs de l’étude :

- Evaluation de l’évolution du réseau bocager entre 1986 et 2002 à partir de photos aériennes (étude diachronique),

- Evaluation de la qualité du bocage sur une commune échantillon (Vindecy) et hiérarchisation des haies à enjeux majeurs,

- Elaboration de propositions de gestion du réseau bocager afin de répondre à différents objectifs (écologiques, socio-économiques,...).

 

Résultats de l'étude diachronique:

Année
1986 2002 TOTAL
Linéaire (en m) 890 413 709 270 - 20%
Densité (en m/ha) 52,5 41,8 - 10,7 m/ha
Maille bocagère (en ha) 16 25 + 9 ha

 

La maille bocagère correspond à la surface moyenne des parcelles encloses de haies continues ou quasi continues, totalement ou partiellement fermées.

« La maille bocagère ne doit pas dépasser 4 à 6 ha pour conserver ses caractéristiques ; au-delà, la faune et la flore attachées au milieu disparaissent ; ce seuil s’applique également à la production. » (Inra, 1999).

 

Téléchargez ici les résultats de l'évolution du linéaire de haies par communes entre 1986 et 2002

Téléchargez ici les résultats de l'évolution du maillage bocager par communes entre 1986 et 2002

 

 

 

 

En conclusion, nous pouvons dire que, même si le bocage du Val de Loire est relativement bien conservé, il est de qualité médiocre. En effet, cette dernière a diminué entre 1986 et 2002 en raison de l’augmentation de la taille des parcelles.


 

Résultat de l'étude de terrain sur la commune de Vindecy:

L’étude de terrain de la commune de Vindecy nous dévoile les informations suivantes :

- 777 arbres isolés

- 492 haies avec un linéaire de 65 863 m

- 105 alignements d’arbres soit un linéaire de 9 159 m

- Un linéaire total de 75 022 m (haies + alignement d'arbres)

- Une densité de haies de 64.2 m/ha

- Une maille bocagère de 11 ha

Nous pouvons constater, par rapport à l’étude diachronique vue précédemment, que la commune de Vindecy est retournée en 2012 à sa densité et sa maille bocagère de 1986 (amélioration de la qualité du bocage entre 1986 et 2002).

 

Tableau représentant le linéaire, la densité et la maille bocagère de Vindecy de 1986, 2002 et 2012:

 

 

1986

2002

2012

Linéaire (en m)

75 049

78 272

75 022

Densité (en m/ha)

64,2

67,0

64,2

Maille bocagère (en ha)

11

10

11

 

Quelques chiffres pour la commune de Vindecy :

- 5,1% de haies avec présence d’arbres morts

- 2,8% arbres isolés morts (sur pied)

- 8,6% d’alignements d’arbres avec présence d’arbres morts

- 19 arbres têtards

- La majorité des haies sont d’une largeur moyenne de 1 à 2 m

- 200 haies possèdent des arbres de haut jet

 

Nous remarquons donc que le bocage de Vindecy est peu diversifié et a très peu d’arbres morts, alors que ceux-ci ont une forte valeur écologique (abris d’espèces).

 

 

Etude bocage 2013 par la Chambre d'Agriculture de Saône-et-Loire :

Objectif : Identifier les facteurs ayant motivés l'arrache de ces linéaires de haies en se basant sur l'évolution du bocage à partir des aménagements fonciers, l'agrandissements parcellaire, les évolutions techniques et matérielles

 bilan_etude_bocage_complet.pdf

 

 

 

Contactez le Conservatoire d'Espaces Naturels de l’Allier (anciennement Conservatoire des Sites de l'Allier), animateur Natura 2000 :

Daniel MAYERAU
chargé de missions
04 70 42 89 34
daniel.mayerau@espaces-naturels.fr
Maison des Associations - Rue des Ecoles - 03 500 CHATEL DE NEUVRE